[Législatives 2017] Ensemble, construisons l’Avenir en Commun à Strasbourg et Illkirch

Publié le 10/05/2017 par Rédaction

Le paysage politique est en pleine recomposition. Le Peuple, l’Écologie et le Socialisme (avec un grand S) ont désormais un grand mouvement à leur disposition pour faire aboutir la Révolution Citoyenne. Même si n’avons pas concrétisé la première étape aux élections présidentielles, avec près de 20 % dans le pays, la France Insoumise impose sa marque profondément et durablement.  

Législatives 2017 : la France Insoumise a besoin de vous !

Le peuple s’est exprimé, il a donné prime au mouvement citoyen ouvert, face aux « rassemblements traditionnels de partis ». Les tambouilles pour se répartir des postes sont terminées. Notre Avenir en Commun se fera avec le Peuple tout entier, sans attendre les « belles personnes » et les « notables locaux ». C’est dans cette perspective que l’élection législative est notre prochain rendez-vous. Avec 20% dans le pays, la France Insoumise peut avoir jusqu’à plusieurs centaines de député-e-s.

 

 

Oui ! Il est possible que l’Écologie, le Social, la Démocratie et la Paix soient représenté-e-s à l’Assemblée Nationale. C’est possible en restant groupés dans ce cadre qu’est la France Insoumise. Chacun-e est bien évidement le/la bienvenue. Le rassemblement peut s’amplifier et s’ouvrir encore à toutes celles et tous ceux qui désirent un monde véritablement meilleur.  

2ème circonscription du Bas-Rhin : Christine Kaïdi et Jimmy Brunet pour l’Avenir en Commun

L’élection législative est une élection nationale. La cohérence et l’unité sont une nécessité pour porter nos idées au gouvernement de notre pays. Avec 289 député-e-s, nous pouvons convoquer un référendum pour changer de Constitution et passer à la 6ème République. Partout en France, faisons élire les candidat-e-s portant le même programme, présenté-e-s par la France Insoumise et soutenu-e-s par Jean-Luc Mélenchon. Sur la deuxième circonscription du Bas-Rhin à Strasbourg et Illkirch-Graffenstaden, le binôme de candidat sera Christine Kaïdi et Jimmy Brunet. Vous vous reconnaissez dans la France Insoumise ? Soutenez la candidature de Christine Kaïdi et Jimmy Brunet dans la deuxième circonscription du Bas-Rhin !

  Par ailleurs, vous pouvez aimer la page Facebook de la candidate, et partager le plus largement possible ses publications, car la campagne passe également par les réseaux sociaux.   Nous avons la responsabilité de ne pas dilapider la dynamique de la campagne présidentielle. Les résultats ne seraient que décevants car l’électorat du premier tour de la présidentielle n’y comprendrait plus rien. Alors restons mobilisés et regroupés. Ils/elles sont déjà nombreux-ses celles et ceux qui nous rejoignent. + 50 000 nouveaux soutiens depuis le 23 avril. C’est énorme et encourageant ! Continuons d’ouvrir portes et fenêtres pour accueillir et nous permettrons au peuple d’avoir un « Second tour » acceptable, les 11 et 18 juin prochains.  

Boris Morenas Directeur de Campagne

Commentaires
  • <a href='http://www.renovezmaintenant67.eu' rel='external nofollow' class='url'>Thomas RUDOLF</a>

    De Thomas RUDOLF le 26-05-2017 à 11:50

    L’abrogation du Code du Travail, la Loi Macron-Travail (appelée à tort El Khomri) ne fait que de préparer l’application des accords de libre échange TTIP, CETA, JEFTA et des 28 autres accords en négociations secrètes et à huis-clos.

    Ces accords sont un protectionnisme du profit des multinationales, une promotion des lobbies, et garantissent le privilège absolu de l’investisseur avec un tribunal d’arbitrage privé domicilié à Washington. Ces accords libéraux-Conservateurs, comme Macron, ne sont qu’un long inventaire de ce que les Gouvernements et les Parlements n’auront plus le doit de faire, le droit de légiférer, le droit d’établir des normes. Ces accords pilonnent l’État de Droit.

    Le casse sur le Code du Travail permet aux investisseurs de s’éviter, avant la généralisation de ces accords de libre-échange, les conflits devant ces tribunaux privés. L’Arrêt du 17 mai 2017 de la CJUE – Cour de Justice de l’Union Européenne a donné à 100% raison à l’Initiative Citoyenne Européenne – ICE « Stop TTIP/CETA » qui a récolté 3,3 millions de signatures, soit 2,3 de plus que prévu par le Traité de Lisbonne. Cet Arrêt de la CJUE a donc donné à 100% tort à Juncker, Président de la Commission Européenne. Macron a été le seul candidat aux Présidentielles à avoir soutenu le CETA et donné tort à Paul Magnette, Ministre-Président de la Wallonie qui s’était opposé à la ratification du CETA.

    La Loi Macron-Travail a été rédigée par Pisani et l’allemand Enderlein, membres entre autre des think-tanks atlantistes libertariens comme Bruegel, etc
    Lire plus sur mon site http://www.renovezmaintenant67.eu

  • <a href='http://www.renovezmaintenant67.eu' rel='external nofollow' class='url'>Thomas RUDOLF</a>

    De Thomas RUDOLF le 01-06-2017 à 17:54

    Selon le CNCDH les accords de libre échange ‘de nouvelle génération’ CETA TTIP JEFTA… sont une violation des Droits de l’homme et du Droit du Travail.

    La CNCDH – la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme est l’Institution Nationale des Droits de l’Homme française créée en 1947.

    Assimilée à une Autorité Administrative Indépendante (AAI), elle est une structure de l’État qui assure en toute indépendance, auprès du gouvernement et du parlement un rôle de conseil et de proposition dans le domaine des droits de l’homme, du droit et de l’action humanitaire et du respect des garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l’exercice des libertés publiques.

    Le nouveau Président français, Macron, est le seul candidat aux Présidentielles à s’être ouvertement prononcé en faveur du CETA. Admettre la main-mise des accords de libre échange ‘de nouvelle génération’ CETA/TTIP sur la souveraineté européenne et sur l’Etat de Droit des États-Membre de l’Union Européenne, c’est se ranger ou rester dans le clan des néo-conservateurs ultralibéraux comme les think-tanks Bruegel ou Terra Nova autoproclamés « Progressistes », pro-CETA/TTIP, et qui sont l’engrais mental de Macron.

    Macron avait déclaré à l’automne 2016 lors des Journées de Bruxelles, que ce traité « améliore objectivement les choses dans notre relation commerciale avec le Canada ». Tout en jugeant « pertinentes » les questions posées par le Parlement Wallon lors de son veto contre le TTIP/CETA, en octobre 2016, Macron avait estimé que « le traité devrait être exclusivement ratifié au niveau européen et non devant les vingt-sept parlements nationaux. La politique communautaire commerciale, c’est la souveraineté de l’Europe ».

    Pour « sauver » la ratification du CETA, retardée de 15 jours in-extremis par le Ministre-Président de la Wallonie, Paul Magnette, une propagande globale a été lancée contre les indignés et les insoumis avec la Commissaire Européenne au Commerce, Cécilia Malmström, selon laquelle « le CETA est un accord très progressiste, qui va modeler la mondialisation selon les principes du commerce équitable » et selon le Ministre allemand aux Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, SPD, « le CETA respecte les intérêts des Travailleurs ». Pour le Président du Conseil Européen, Donald Tusk, les détracteurs du CETA « sont des voyous du commerce vivant dans une réalité post-factuelle ». Pour le Président de la Commission du Commerce international au Parlement européen, Bernd Lange, SPD, « l’appel de la Wallonie à la Renégociation du CETA est un pas de plus vers la destruction de l’Union Européenne ».

    Lisez la suite ici si vous le désirez >>> http://www.renovezmaintenant67.eu/index.php?post/2017/05/29/Selon-le-CNCDH-les-accords-de-libre-%C3%A9change-de-nouvelle-g%C3%A9n%C3%A9ration-CETA-TTIP-JEFTA…-sont-une-violation-des-Droits-de-l%E2%80%99homme

    Et nous vous soutenons, chacun selon nos capacités.

  • <a href='http://www.renovezmaintenant67.eu' rel='external nofollow' class='url'>Thomas RUDOLF</a>
Ecrire un commentaire

Événements à venir

Inscrivez vous à nos prochains événements sur Facebook

Nos derniers tweets